top of page

Guangxi : l'une des 5 régions autonomes des minorités chinoises

Dernière mise à jour : 6 janv. 2023

se trouve une vaste zone qui témoigne de la puissance de l'eau, connue sous le nom de "Karst de la Chine du Sud".


Les monts se reforment, la terre se dissout... L'eau utilise chaque moment du temps pour jouer la transformation de la terre. Ils sont devenus soit des cavernes karstiques, soit des dolines, soit des pics, soit des grottes.


Quelle que soit leur forme, on ne peut que s'émerveiller devant les merveilles du temps et de la nature.


Cliquez pour lire le chapitre qui vous intéresse

L'introduction du Guangxi

Les territoires du nord, de l'est et de l'ouest du Guangxi sont bordés respectivement par les provinces de Guizhou, Hunan, Guangdong et Yunnan. Le sud-ouest du Guangxi est bordé par le Viêt Nam et constitue également l'accès à la mer le plus pratique du sud-ouest de la Chine. Il est la plate-forme qui relie la Chine du Sud à la Chine du Sud-Ouest. C'est la seule région autonome de minorités ethniques en Chine, qui dispose d'avantages le long de la côte, des rivières et des frontières.


Le Guangxi compte 12 groupes ethniques, dont les Zhuang, les Han, les Yao, les Miao et les Dong, et 44 autres groupes ethniques. 1 135 200 familles sont composées de minorités ethniques et de Chinois Han, et 143 000 familles sont composées de deux minorités ethniques ou plus. Le groupe ethnique le plus peuplé du Guangxi est celui des Zhuang.


Il existe de nombreuses villes du Guangxi, rarement visitées par les touristes et dotées d'un charme unique, tel que chongzuo possède les cascades de Detian, qui est la plus grande cascade transfrontalière d'Asie. Le canyon de tongling à Jingxi, les gouffres à bai se, les villages minoritaires à hechi, etc.


Du fait de la célébrité de Guilin, les autres villes du Guangxi sont à peine connues des autres touristes. Si vous avez la chance de visiter le Guangxi, vous vivrez une expérience différente de celle des autres villes touristiques.


Par exemple, personne ne parle anglais à l'hôtel, il n'y a pas de pain ni de lait pour le petit-déjeuner, et vous vous réveillez pour trouver un tas de petites cartes avec des têtes de jolies filles éparpillées sur le seuil de la porte. Chaque site a été restauré avec des passerelles et des mains courantes pour faciliter la marche, et un téléphérique a été construit chaque fois que possible sur les collines trop élevées. La bonne nourriture est cachée dans de petits restaurants sans prétention et même un peu débraillés, avec des tables et des chaises à hauteur de mollets.


À l'époque, lorsque j'étais guide touristique, je disais toujours aux touristes que si vous vouliez voir la Chine d'autrefois, il fallait venir à Guilin, mais en fait, il faut plutôt visiter les villes frontalières de Guangxi. C'est la Chine dont le développement a été retardé pendant 40 ans, la vraie Chine d'hier est cachée dans le coin de Guangxi.


Comment y aller au Guangxi ?


Le Guangxi dispose d'infrastructures de transport parfaites, telles que la navigation maritime, les chemins de fer, les autoroutes et l'aviation, et la région compte 11 aéroports. Des vols et Trains directs à destination de Guilin et Nanning sont proposés chaque jour depuis les principales villes de Chine.

Les villes les plus visités au guangxi sont guilin, yangshuo, longsheng et sanjiang. La première étape de visiter guangxi est commencé par la visite de guilin depuis pékin, shanghai par un vol direct puis visiter yangshuo, longsheng par voiture. La visite de sanjiang sont souvent connectés par un TGV depuis guiyang. Pour les voyageurs depuis hongkong, un TGV direct peut être très pratique.


L'histoire du Guangxi

Selon les découvertes archéologiques, les hommes primitifs ont prospéré dans la région de l'actuel Guangxi dès 800 000 ans. Après l'unification de Lingnan par Qin Shi Huang, la région de l'actuel Guangxi a été incorporée au territoire de la dynastie Qin et a été divisée en comtés de Guilin et de Xiang. À la fin de la dynastie Qin et au début de la dynastie Han, la région actuelle du Guangxi appartenait au royaume de Yue du Sud, établi par Zhao Tuo, qui était le lieutenant de Nanhai. Guilin a servi de centre du Guangxi depuis cette époque jusqu'en 1950, date à laquelle Nanning est devenue le chef-lieu de la province.


Quand visiter au Guangxi ?

La meilleure période pour visiter le Guangxi est en avril/mai et en septembre/octobre. Plus précisément, si vous êtes intéressé par les îles du Guangxi et les délicieux fruits de mer, vous pouvez choisir de visiter Beihai en mars, avril, octobre et novembre. Si vous êtes intéressé par les paysages enfumés, partez à Guilin et Chongzuo en mars et avril, et si vous voulez connaître le plaisir de la récolte du riz, octobre est la meilleure période pour y aller.


Car Guangxi a un climat subtropical avec des précipitations toute l'année et un climat chaud et relativement humide. Le Guangxi a un climat subtropical avec des précipitations toute l'année et un climat chaud et relativement humide. En clair, il n'y a pas de grand froid en hiver et pas de chaleur en été. Les quatre saisons de l'année ne sont parfois pas très distinctes, l'automne ressemble en fait à l'été, les changements climatiques ne sont pas évidents, et l'eau est plus claire et l'odeur du riz déborde à cette époque. Mais le temps au Guangxi est occasionnellement aussi chaud que vous le souhaitez, et le printemps peut de temps en temps être aussi chaud que l'été.


Les villes incontournables à voir du Guangxi

1. Guilin

Si vous avez déjà vu une photo d'une succession de pics aux pointes vertes se reflétant dans une eau verte et tranquille, et d'un vieil homme et son cormoran assis sur un radeau de bambou, elle a dû être prise à Guilin.


Guilin est la ville la plus célèbre du Guangxi et est incluse dans presque tous les itinéraires classiques de la Chine. Outre Guilin, célèbre pour la beauté de ses paysages.


2. La ville Baise

Lorsque l'on parle de tourisme à Baise, le comté de Jingxi est en tête de liste, une petite ville du sud-ouest qui conserve encore la beauté de la campagne originale et pure des Zhuang.

Des mystérieuses merveilles des grottes aux étonnants gouffres abrupts, des anciens villages aux bases de l'Armée rouge, tous racontent l'histoire de la ville colorée de Baise.


Il existe de nombreuses attractions touristiques à Jingxi, notamment le groupe de canyons de la montagne Gulong, la cascade de Sandieling, le grand canyon de Tongling, la montagne Lingshan, le paysage de Jiuzhou, la zone panoramique de la source de l'oie, le groupe de cascades d'Aibu et le lac Duiyang.



3. La ville Chongzuo


On y trouve la pagode de Chongzuo Guilong, la forêt de Chongzuo Shijing et le parc écologique de Nongguan, une réserve pour l'animal le plus rare au monde, le langur à tête blanche ; la quatrième plus grande au monde et la première en Asie, et le paysage idyllique de la rivière Meishi ; le col de l'amitié de Pingxiang ; et le groupe de fossiles de dinosaures de Fusui.



En outre, le paysage historique et culturel du col frontalier est ancien et mystérieux : l'histoire de la guerre sino-française, la tombe de 10 000 personnes de la dynastie Qing, le mémorial de la huitième armée rouge et l'atmosphère exotique de la frontière.